Fibromyalgie, traitement
avec la E.M.D.R.T et l'hypnose

emdr

Situation vécue.

Anna a 55 ans. Elle vient consulter avec son conjoint pour trouver ensemble des solutions d'épanouissement au sein du couple.

Il y a une trentaine d'années, plusieurs chocs psychologiques de l'un et de l'autre ont affectés leur vie sexuelle et relationnelle.
Ils en sont tous deux conscients. Aujourd'hui, les enfants sont grands, autonomes, et le couple désire se vivre pleinement.

Anna me parle de sa fibromyalgie, de son corps qui n'est que douleur, qui la fatigue, qui l'empêche de se vivre dans le plaisir
de l'intimité du couple.
Ses douleurs ont émergées quelques semaines après avoir vécu un choc psychologique. En se remémorant l'évènement difficile, elle me dit : "et là, j'ai senti que tout mon corps se brisait à l'intérieur."

Je propose deux séances en E.M.D.R.T et hypnose à chacun d'eux pour désensibiliser les émotions et croyances négatives qu'ils ont
installés au moment du traumatisme.

Au bout de trois semaines, Anna revient en consultation pour sa deuxième séance individuelle.

Et là, pleurant de joie, elle me dit : "c'est un miracle, je n'ai plus mal. J'ai arrêté les antidépresseurs et antalgiques. J'ai même du mal à y croire encore, ça fait si longtemps que je vivais avec ça ; mes douleurs ont disparues dès le lendemain de la dernière séance."

Je propose alors à Anna d'instaurer désormais une relation "plaisir" avec son corps, et non plus douleur, au travers de moments qu'elle privilégiera chez elle, dans son intimité.

Avec une prise de recul, Anna a trouvé les réponses aux questions suivantes :

  • de quoi ou de qui la fibromyalgie vous a t elle protégé ?
  • à qui vouliez vous infliger une punition ?
  • que vouliez vous interdire, au travers des douleurs ?
  • en quoi ces douleurs vous ont été utiles dans votre couple, famille, environnement ? (quel a été le regard et l'attitude des autres sur vous ?)

Il est important de comprendre dans cette situation que :

  • la partie inconsciente d'Anna était vraiment décidée à changer, à se libérer à ce moment là.

Si cela n'avait pas été le cas, les résistances au changement n'auraient pas permises la résolution aussi rapidement, en tous cas.