Du mutisme à l'expression








































L'influence hormonale liée aux  blocages émotionnels ou
comment la résolution d'un conflit intérieur peut intervenir sur le système endocrinien.






du mutisme à l'expression


Peur de parler aux hommes : de la tétanie à la liberté

Mademoiselle Lapêche a 28 ans. Elle prend rendez vous pour résoudre un point important de sa vie :

« je suis complètement tétanisée à l’idée même de parler à un homme,  j’aimerais pouvoir me sentir libre dans  cet aspect relationnel, parce que ça dure depuis des années. » 

Elle a vraiment la pêche cette jeune femme  très indépendante : curieuse, avide de connaissances, elle décide, agit, entreprend. Son rythme verbal est rapide,  elle s’observe depuis un certain temps déjà :
 
« Autant je parle facilement à mes copines, autant je rentre dans un mutisme  total lorsqu’il y a un homme présent, que ce soit dans un groupe ou bien en face à face."

"Que ressentez vous à l'intérieur de vous à ce moment là ?"

"Je me recroqueville et ma tête est baissée, je regarde ailleurs. Je suis incapable de parler et lorsqu’un homme m’adresse la parole, je le fuis presque instantanément. Pourtant il y en a qui sont gentils, juste dans un contact amical. Et c’est plus fort que moi. »

« Est ce que les  garçons vous ont fait peur, plus jeune ? »

« J’ai été leur souffre douleur pendant des années quand j’étais enfant. Dès que je disais quelque chose, les garçons m'insultaient, m'humiliaient... tout le temps, pendant des années. Et puis,  j’ai été aussi été agressée quand j’avais 7 ans.... »

Son thorax se ressère… une grande crispation se lit sur son visage....puis de la colère se dégage.

"Je n’arrivais pas à me débattre. Je  n’étais pas assez forte."

Les émotions étaient en train de jaillir comme un feu d’artifice.  Une sensation de serrement à la poitrine, la petite fille  exprimait sa révolte.

Le protocole  E.M.D.R.T  s’est activé à ce moment là.
Fatigue et soulagement s’en sont suivis.

Quelques instants plus tard….
La sensation de serrement à la poitrine avait diminué.

En revisitant une seconde fois la scène où elle a été humiliée, agressée, Mademoiselle Lapêche était beaucoup davantage détachée de l'émotion négative de son vécu. Les images étaient devenues plus floues, tout comme le sentiment de colère qui avait  baissé en intensité.

En grandissant, l'inconscient de Mlle Lapêche avait décidé de lui interdire de parler à tout homme, afin de la préserver ; dans la mémoire de son histoire, il s'était enregistré que l'homme = danger.

Ensuite, comme une pommade douce qui cicatrise bien, elle, adulte, a  écouté son enfant intérieur qui lui disait qu'il s'en voulait de ne pas avoir su réagir autrement, mieux, pour que cela ne se passe pas ainsi. Elle, l'adulte, l'a conforté et réconforté,  l'enfant pour lui donner sécurité et confiance.

La méthode E.M.D.R.T l’a aidé à réinformer positivement son être intérieur. Elle repartit de la séance, détendue, le sourire aux lèvres.

Trois semaines plus tard, deuxième séance :

« que s’est il passé pour vous depuis qu’on s’est vu ? »

Elle n’en revenait en parlant :

« Mes amies ne me reconnaissent pas, je vais vers les autres et je dis ce que j’ai à dire, même les hommes qui me connaissent me regardent comme si j’étais devenue quelqu’un d’autre, ils sont stupéfaits. Et puis, je me suis remise à sortir, à faire des choses, des loisirs, je me suis même inscrite à l’université en cours par correspondance. »

"Il y a autre chose aussi…… je ne sais pas comment c’est possible, mais…."

Elle me regarde, un peu gênée….

"oui, je vous écoute."

« Mes seins ont poussés. Oui, c’est vrai, toutes mes copines me le disent aussi. En trois semaines, j’ai pris de la poitrine. »

« Que représentent les seins pour vous ? «
 
« La beauté.. oui, ils représentent la beauté de la femme… J’y ai pensé et me suis dit que, maintenant que je n’ai plus peur des hommes, je pouvais m’autoriser à me sentir belle, alors mon corps à réagi, et mes seins ont poussés. »

« Cela peut être très juste ce que vous vous êtes dit."

"Autant des conflits intérieurs peuvent bloquer certaines hormones, autant le cerveau peut envoyer d’autres informations au système hormonal  lorsque le conflit est résolu. »

Le cœur de la seconde séance s’est engagée sur  une autre étape à franchir : transformer  l’inscription intérieure : "si je m’engage sentimentalement, il m’abandonne" en "si je m’engage sentimentalement, je peux aussi être heureuse ".  A suivre.....

Copyright  Edith Wehrlé
_________________________________________________________