Mémoire émotionnelle

Une mémoire émotionnelle c'est quoi ?

Une émotion est une réaction instantanée et ressentie physiquement dans une situation donnée. 

Exemple : Je passe un examen et je le réussis. Il est probable que je ressente une sensation  à l'intérieur de moi qui peut s'exprimer comme des frissons ou de la chaleur dans un endroit du corps ou de la tête. Ce n'est pas encore à ce moment là que l'on peut mettre des mots sur ce qu'on ressent.

Mais lorsque la sensation redescend en intensité, le mental peut alors "retrouver ses esprits" et identifier l'émotion : joie, fierté, etc....

Une mémoire vient d'être crée. Elle est positive et elle participe donc à une construction dans l'élan de confiance. L'émotion s'imprime dans l'être de la personne comme un cadre de référence.

Emotions positives : joie, amusement, plaisir,  curiosité,  fierté, tranquilité

Elles améliorent notre santé, préviennent des maladies

Emotions négatives : peur, tristesse, dégoût, haine, culpabilité

Elles affaiblissent notre système immmunitaire

Chaque émotion induit une vibration électrique dans le corps, qui informe nos cellules qui réagissent en fonction de cette onde. Chaque type d'émotion a sa propre fréquence.



Mémoire active issue de la lignée familiale

Exemple :  une personne que je connais déjà me sollicite pour travailler une sensation de rejet qu'elle a observé à plusieurs reprises. Surtout au sein de son couple. 

Elle sait mentalement qu'il n'y a aucune raison à se sentir rejetée dans les différentes situations qu'elle évoque, son compagnon étant tout à fait bienveillant avec elle.

Pourtant, sa sensation physique est récurrente.

Je recherche par la radiesthésie si la cause originelle provient de sa lignée familiale. Et c'est le cas : Sa grand mère paternelle a initié dans sa vie une blessure de rejet, une information qui s'est transmise à la descendance et qui est restée active.

S'en suit un travail de nettoyage de cette mémoire, avec divers outils possibles.

Je propose ensuite à la personne de s'observer environ trois semaines dans ses réactions quotidiennes et de me faire un bilan.

Le bilan est positif : elle s'est rendu compte que son attitude avec son compagnon est devenue une relation "d'adulte à adulte" et elle a aussi mieux compris le comportement de son père vis à vis d'elle qui avait aussi imprimé en lui la blessure initiale ainsi que le comportement de rejeter l'autre dans la relation.

Mémoire active issue des vies antérieures

Le processus de recherche et de nettoyage est identique à ce que vous pouvez lire dans les mémoires issues de la lignée familiale.

Il est possible aussi de trouver à quels moments une blessure a été générée : quel siècle, année, lieu, continent. S'il n'y a qu'un déclencheur ou bien plusieurs (récurrences). De savoir si dans ces anciennes vies, on était un homme, une femme ou bien un enfant.

Méthodes utilisées :  hypnose karmique, clairaudience, radiesthésie avec écoute des sensations physiques, EMDRT




Mémoires actives issues de la vie présente

Depuis le premier jour de notre conception, nous enregistrons dans notre programme de vie les fréquences émotionnelles que la mère qui nous a porté, a pu ressentir et donc nous transmettre sans que nous en soyons forcément conscient.

Exemple vécu : un homme d'environ 35 ans entame un accompagnement ayant pour objectif de retrouver son poids de forme.

Il fait des yoyo de régimes depuis des années qui finissent toujours pas une reprise de poids, puisque la phase de stabilité ne dure pas. Je lui propose une séance d'hypnose en régression jusqu'au premier jour de sa conception. Il adhère. Lorsque la connexion de sa mémoire cellulaire arrive aux 5 mois de  grossesse de sa mère, une réaction puissante se produit : il se met à respirer très très fort et fond en larmes. Une telle réaction implique qu'il a forcément ressenti quelque chose de terrible à ce moment là. Je lui propose de s'apaiser par une séance en cohérence cardiaque. Nous nous retrouvons trois semaines plus tard pour une autre séance. Après avoir interrogé sa mère sur les évènements qui se sont produit durant sa grossesse, il me confirme qu'à 5 mois de grossesse elle a eu un terrible accident de la route et qu'elle était terrifiée de perdre son bébé. C'est cette émotion qui s'est réveillée lors de la séance d'hypnose : "peur de mourir". Cette peur ancrée peut se traduire par ce poids physique que cet homme gardait coûte que coûte avec ses kilos en trop. Après le nettoyage énergétique de l'information de la peur, cet homme a retrouvé son poids de forme dans les mois qui ont suivis et a réussi à se stabiliser.